Bienvenue sur le nouveau site de www.bordeaux-communiques.com
Les communiqués de presse en direct Bordeaux & Aquitaine
Communiqué de presse : transports

FEV accompagne le développement de la pile à combustible de la première voiture hydrogène de rallye raid présentée au Dakar

FEV

Communiqué le 24/01/2022

Trappes, 18.01.2022 - FEV, l'un des principaux prestataires de service mondiaux dans le développement de véhicules et de groupes motopropulseurs, accompagne GCK Motorsport la vitrine technologique et médiatique de Green Corp Konnection (GCK), dans la conception et le développement de leur propre système de pile à combustible à forte puissance pour un véhicule de rallye raid : l'e-Blast H2. Le système sera d'abord étrenné sur les pistes du Dakar avant d'être déployé sur d'autres applications industrielles. Une première version de « démonstration » a été dévoilée le 8 janvier dernier au Dakar 2022

 

Les organisateurs du Dakar souhaitent une liste d'engagés entièrement verte d'ici 2030, ce qui offre un terrain fertile aux entreprises qui cherchent à éprouver les performances de leurs solutions de mobilité électrifiée. En novembre 2020, GCK Motorsport a annoncé son intention de passer complètement au vert avec ses efforts de cross-country et a dévoilé le 8 janvier un prototype de son véhicule de rallye-raid à hydrogène, l'e-Blast H2 qui foulera les pistes en 2024, révélant ainsi la toute première pile à combustible intégrée dans un véhicule de compétition de rallye-raid.

 

FEV soutient cet effort grâce à sa vaste expertise en matière de conception et de développement. Le partenariat avec GCK a permis de produire un système de pile à combustible embarqué d'une puissance de 200 kW, l'un des plus puissants du marché. FEV et GCK relèvent ainsi deux défis techniques : le développement d'une pile de forte puissance dans une voiture de course du Dakar et son utilisation dans des conditions environnementales hostiles.

 

La pile à combustible est alimentée par 30kg d'hydrogène stocké dans quatre réservoirs certifiés R134 à une pression de 700 bars. Elle recharge une batterie lithium-ion de dernière génération de capacité de 50 kWh. Celle-ci vient alimenter le nouveau moteur électrique GCK doté de 2 vitesses qui a été conçu pour atteindre 320kW, soit l'équivalent de 435 chevaux. Ces développements permettront au GCK e-Blast H2 de parcourir une spéciale de 250 km entièrement alimenté par de l'énergie verte.

 

Un projet ambitieux

Ce projet « Dakar » a mobilisé une vingtaine d'ingénieurs de FEV en France et en Allemagne La version de « démonstration » a été dévoilée le 8 janvier dernier au Dakar 2022 pour présenter certaines solutions techniques et certains choix de définition dans des conditions réelles. Celle-ci sera, dans un second temps, optimisée et intégrée au véhicule et aura pour objectif de participer comme challenger à l'édition 2024.

 

Au cœur de la pile à combustible, le stack produit l'électricité grâce à une réaction chimique. Pour assurer son fonctionnement, par exemple dans les conditions du Dakar, il est nécessaire de développer trois boucles : la boucle d'hydrogène, carburant du STACK, la boucle d'air, nécessaire à la réaction chimique et la boucle de refroidissement, pour la stabilité du système.

Le choix de l'hydrogène par rapport à un système thermique conventionnel a pour objectif de supprimer les émissions de CO2.

 

Dans les mois qui suivront le Dakar 2022, FEV accompagnera GCK dans le développement de la pile à combustible et de la voiture par le biais d'essais au banc et en dynamique, notamment sur les nouveaux bancs de FEV à Rouen. Au cours de la seconde partie de l'année, un programme d'essais approfondis dans les conditions réelles de rallye-raid, axé sur l'optimisation du groupe motopropulseur, conduira l'équipe à participer à certaines étapes du Dakar 2023 avec la voiture à hydrogène, avant de prendre le départ de l'épreuve complète en 2024.